Les accessoires indispensables en canoe :

Vous partez faire du canoe ? Voici la liste des accessoires, qui ne le sont pas ! Copiez cette liste, personnalisez-la, et gardez-la à portée de main ; elle vous fera gagner du temps et vous évitera d’oublier un de ces indispensables ! Certains peuvent être stockés ensemble, prêts pour la prochaine aventure !

Gilet de sauvetage :

Si vous l’avez oublié, n’embarquez pas ! Et portez-le !!! Votre sécurité est primordiale ! Une insolation, une fringale ou une branche basse sur l’eau peuvent vous faire tomber à l’eau sans prévenir ; vous serez surpris, habillé, avec des chaussures, peut-être dans un eau très fraîche… pas à la piscine en maillot de bain : nager va être très difficile ! Avant de partir, assurez-vous qu’il soit bien ajusté ; si vous partez à plusieurs, une bonne habitude consiste à vérifier le gilet d’un binôme et réciproquement.

Chapeau, bob ou casquette :

Un chapeau à larges bords, un bob ou une casquette vous protégeront non seulement du soleil, mais aussi de la chaleur en été et du froid en hiver. La visière est un atout quand vous avez le soleil en face de vous.

Casque :

Le casque est un équipement impératif en eau vive, mais il peut être extrêmement utile, voir nécessaire en rivière ; même si vous ne le portez pas tout le temps, enfilez-le dans ces deux cas :

Rivière caillouteuse peu profonde : En vous retournant dans une dizaine de cm d’eau, votre tête pourrait heurter les cailloux au fond de la rivière ; moins il y a d’eau, plus le risque est grand.

Glissière à canoe : Si vous empruntez une glissière à canoe (ou passe à canoe) en béton, pensez que votre tête peut heurter la bordure…

Lunettes de soleil :

Des lunettes de soleil sont utiles pour protéger vos yeux des rayons nocifs du soleil qui se reflètent sur l’eau. Le soleil, de face, sur l’eau plate, est aussi aveuglant que sur la neige.

Cordon à lunettes :

Pensez à sécuriser vos lunettes, de vues ou solaires, avec un cordon ; vous le choisirez flottant de préférence : les lunettes (ou leur cordon) ont la fâcheuse habitude de se prendre dans les branches basses des arbres, puis de tomber au fond de l’eau…

Vêtements appropriés :

Portez des chaussures fermées et des vêtements suffisamment amples pour pouvoir pagayer, embarquer et débarquer facilement. N’oubliez pas qu’il pleut aussi sur l’eau et qu’un K-way avec capuche peut être utile. Si un bain est envisageable, emmenez une serviette et des habits de rechange, dans un bidon étanche ou un sac étanche.

Crème solaire :

Même avec un chapeau ou une casquette, protégez régulièrement votre visage avec de la crème solaire ; les rayons UV sont réfléchis par la surface de l’eau et vous atteignent alors que vous pensez être à l’abri sous votre chapeau ; les mains et autres parties exposées doivent aussi être protégées.

Boisson hydratante :

La pratique du canoe est une activité physique, il est donc essentiel de rester hydraté pour moins se fatiguer : Emportez de l’eau ou des boissons hydratantes.

Collation :

Pour éviter un coup de fringale, emmenez des barres de céréales ou tout autre aliment adapté.

Couteau :

Un couteau polyvalent est très utile en toute circonstances, notamment en canoe ; un principe : “pas de corde dans un canoe sans couteau pour la couper”.

Téléphone :

Emmenez votre téléphone portable dans une pochette étanche ou un bidon étanche ; il vous permettra de communiquer en cas de besoin (urgence, retard, etc.)

Lotion anti-moustique :

Du printemps à l’automne, emmener une lotion anti-moustiques est une sage précaution ; il existe aussi des filets à mailles fines qui s’adaptent sur un chapeau et qui vous protègent le visage.

Trousse de premiers secours :

Comme dans toute activité outdoor, il peut être utile d’emmener une trousse de premiers secours ; placée dans un bidon étanche ou un sac étanche, vous n’aurez même pas besoin de la porter, contrairement à la randonnée à pied ! Alors emmenez-la !

Kit de réparation :

Si vous utilisez un canoe gonflable ou canoe pliable, emmenez son kit de réparation ; l’avoir avec soi, c’est être quasiment sûr de ne pas en avoir besoin ; le contraire est aussi vrai…

Un rouleau de ruban adhésif large (style Duck tape) peut être utile en cas de rencontre violente entre la coque de votre canoe rigide et un rocher, ou après une cravate.

Carte et GPS :

Si vous explorez de nouvelles zones en canoe, emportez une carte détaillée ou un GPS (ou votre smartphone s’il y a du réseau) pour vous situer ; sur une rivière, rien ne ressemble plus à virage qu’un autre virage, et on croit souvent être beaucoup plus loin qu’on ne l’est en réalité…

et enfin… N’oubliez pas votre pagaie !!!