Canoes

Vous aimez la présence de l’eau, le calme et la sérénité ? La randonnée en canoe est faite pour vous ! La France est le pays d’Europe qui compte le plus de rivières, de fleuves et de lacs, tous ouverts au canoe !

Vous avez le choix entre différents types de canoes : canoe canadien traditionnel rigide en bois, en T-Formex, en composite ou en fibre de verre, rapide et sécurisant ; canoe gonflable plus léger et plus facile à transporter ; canoe pliable, enfin, à mi-chemin entre les deux. Notre offre en canoes rigides, canoes pliables et canoes gonflables vous permettra de trouver l’embarcation qui correspond à votre budget et à votre besoin.

La taille d’un canoe est également un facteur important à considérer : un canoe une place est idéal pour une utilisation individuelle, mais un canoe deux places est plus polyvalent et convient pour une sortie en famille ou entre amis.

Il est important de noter que la pratique du canoe nécessite certaines précautions : Il est impératif que le gilet de sauvetage soit porté et les mineurs accompagnés ! Avant de partir, renseignez-vous sur les conditions météorologiques, les difficultés que vous pourriez rencontrer et le niveau de l'eau.

Explorer en canoe le Ried en Alsace ou la Dordogne en Aquitaine, est un excellent moyen de découvrir ces régions ; mais il existe beaucoup de parcours possibles à moins d’une heure de chez vous ; alors n’hésitez plus, les chemins d’eau vous attendent !

Le canoe est un moyen idéal pour découvrir les rivières et les lacs, que ce soit en solo, en duo ou en famille. Il existe différents types de canoes pour différentes pratiques : le canoe canadien rigide, par exemple, est parfait pour une randonnée en famille ou une sortie à la journée ; il offre une grande stabilité et peut accueillir plusieurs personnes.

Un canoe gonflable peut également être une bonne option si vous prévoyez une randonnée de plusieurs jours ; léger et facile à transporter, il peut être dégonflé et rangé dans un sac à dos lorsque vous ne l'utilisez pas ; cependant, il offre moins de place disponible pour le chargement qu'un canoe rigide en T-Formex ou en fibre de verre ; un canoe pliable est une solution intermédiaire qui doit être envisagée.

Le choix du canoe dépend également des parcours que vous prévoyez de faire : Si vous comptez naviguer sur une rivière calme comme la Dordogne, un canoe léger, stable et confortable est recommandé ; pour des rivières plus agitées, un canoe plus maniable et robuste est nécessaire.

Prix du canoe : ne perdez pas de vue qu'un canoe de qualité, bien entretenu, même gonflable ou pliable, dure au moins une vingtaine d'années ; son coût de revient annuel sera donc son prix d'achat divisé par 20 ; un exemple : un canoe gonflable Gumotex d'une valeur de 1 400 € ne vous coûtera que 70 € par an ; beaucoup moins cher qu'un ”canoe premier prix" qui finira à la déchèterie en moins de trois ans…

Il existe différents types de canoes sur le marché, chacun adapté à des besoins spécifiques ; le choix dépendra de votre utilisation, du type de parcours que vous envisagez, du nombre de personnes et de vos possibilités de transport et de stockage.

Le canoe rigide, fabriqué en polyéthylène mono ou tricouche ou en T-Formex, est le plus courant. Il peut aussi être fabriqué en composite (carbone/Kevlar). Il est rapide, stable et idéal pour les longues randonnées sur la rivière. Il peut accueillir plusieurs personnes et offre suffisamment de place pour emmener un pique-nique ou partir quelques jours en bivouac.

Le canoe gonflable est le plus facile à transporter et à stocker ; il vous garantit de très belles sorties, seul, en famille ou entre amis, avec un temps de montage très court ; son prix est généralement un peu inférieur à celui d'un canoe rigide de même gamme.

Le canoe pliable est léger et facile à transporter ; pourtant c'est un véritable canoe d'expédition, notamment les modèles PakCanoe et Triton que nous proposons. Il est parfait pour ceux qui ont un espace de stockage limité ou qui souhaitent l'emporter démonté en voyage ; cependant, il nécessite un peu plus de temps pour le montage et le démontage.

42 résultats affichés

PRIX
POIDS

LONGUEUR

Categories

Categories

RESET

Une question?
Contactez-nous

06 16 42 62 39
06 04 62 49 58

BON A SAVOIR

HISTORIQUE DU CANOE EN GÉNÉRAL ET EN FRANCE EN PARTICULIER

Le canoe en écorce de bouleau, créé par les peuples autochtones d’Amérique du Nord se différencie de la pirogue monoxyle (tronc d’arbre évidé) originaire d’Amérique centrale et du sud, ou du kayak, structure en bois recouverte de peaux d’animaux, né au Groenland. Essentiel pour le transport, les déplacements et l’exploration, il a été repris par les colons européens devant l’absence de voies de communication terrestre ; de là est née la forme typique du canoe Prospector, véritable camionnette du trappeur canadien.

Le canoe de loisir se développe fortement au XIXe siècle au Canada et aux États-Unis, puis est introduit en France par des Anglais et des Canadiens à la fin de ce siècle ; le Canoe Club de France est fondé en 1904 par Albert Glandaz ; le canoe devient alors un symbole de loisir et d’aventure. Entre les deux guerres, de nombreux artisans fabriquent des canoes en bois en Région parisienne, sur les berges de la Marne et de la Seine ; cette activité périclitera au début des années 60, avec l’apparition des canoes en fibre de verre. Les clubs se développent et regroupent alors les activités du canoe traditionnel et du kayak ; on parle alors, improprement, de canoe-kayak comme d’une seule activité.
L’apparition du polyéthylène va permettre de fabriquer un canoe solide ; celles du Royalex et du T-Formex, un canoe solide et léger.

Aujourd’hui, le canoe est synonyme de nature, aventure et découverte. En France, des événements comme l’Open Canoë Festival rassemblent des passionnés et des néophytes, témoignant de la popularité et de la diversité de la pratique du canoe.

LES DIFFÉRENTES PARTIES D’UN CANOE : COQUE, PLATS-BORDS (LISTONS), PROUE, POUPE, SIÈGES, JOUG, BARREAU DE 3/4

La Coque : Élément principal du canoe, la coque est la partie essentielle et externe du canoe ; sa conception influence directement la stabilité, la vitesse et la maniabilité du canoe. Dans le sens de la largeur, le canoe peut avoir une forme de coque assez plate au centre pour une meilleure stabilité dans les eaux calmes, ou une coque plus arrondie pour une meilleure performance dans les eaux vives (moins sensible dans les zones de rencontre courant-contrecourant). Dans le sens de la longueur, un fond de coque très droit gardera bien le cap, une coque gironnée (plus arrondie) tournera plus facilement.

Le plat bord ou liston : ce sont les bandes qui courent, de chaque côté, le long du haut de la coque ; ils assurent la rigidité de la structure ; ils sont généralement en vinyl (PVC) ou en bois : plus beaux, plus rigides, mais un peu plus fragiles et… plus chers.

Le pontet est un triangle qui solidarise les plats-bords aux extrémités du canoe ; ils sont de la même matière que les plats-bords.

La poignée : située juste derrière le pontet, elle peut en faire partie (pontet en vinyl) ou être constituée d’un petit barreau en bois (pontet en bois) ; elle sert au portage du canoe par deux personnes.

La proue et la poupe : La proue désigne l’avant du canoe, la poupe, l’arrière ; leur profil peut varier selon le type de canoe : Une proue et une poupe effilées augmenteront la vitesse d’un canoe d’eau calme ; plus larges sur un canoe d’eau vive, leur volume aidera à monter sur les trains de vagues et à garder le canoe très sec.

Les sièges : Les sièges servent en position assise, mais aussi en position agenouillée, votre postérieur y sera appuyé.

Le joug : c’est une traverse horizontale placée au centre du canoe, au point d’équilibre ; sa forme creusée permet d’y loger le cou et les épaules, quand le canoe est à l’envers ; le joug sert au portage du canoe sur de courtes ou moyennes distances ; il aide également à maintenir la forme du canoe.

Le barreau de 3/4 : il équipe la plupart des canoes à partir de 16′ de long ; placé entre le joug et le siège arrière (le plus reculé), il participe à la rigidité de la partie arrière du canoe ; en général il est placé environ au ¾ de la longueur du canoe depuis la proue, d’où son nom. En navigation solo, il peut servir de barreau d’appui pour le pagayeur à genoux ; dans ce cas, on le surbaisse un peu et on peut l’incliner vers l’avant du canoe. Sur les canoes de 18′ et plus, on peut avoir deux barreaux de ¾, toujours pour la rigidité.

OÙ PAGAYER EN FRANCE ?

Partout ! L’aventure est près de chez vous !

Avec plus de 25 000 km de fleuves et rivières, des centaines de lacs, petits et grands, la France vous offre une multitude de possibilités pour pratiquer le canoë.

La loi sur l’eau n° 92-3 du 3 janvier 1992 après avoir rappelé que l’usage de l’eau appartient à tous (article Ier devenu article L210-1 du code de l’environnement) garantit le principe de libre circulation des engins nautiques non motorisés sur tous les cours d’eau (article 6 devenu article L214-12 du code de l’environnement).

Seules des raisons écologiques ou de sécurité peuvent permettre à un Préfet d’en interdire la navigation.

Bien entendu, vous pouvez planifier une descente en canoe d’un des musts du canoe en France : Dordogne, Lot, Ardèche, Loire, Allier, Verdon… mais à côté de chez vous, vous trouverez une rivière ou un lac à découvrir à la journée ou même sur plusieurs jours.

Vous trouverez de nombreux ouvrages détaillés sur le site : www.lecanotier.com.